Ascendant :
Correspond à l’intersection de l’écliptique avec l’horizon oriental du lieu concerné : il figure le point zodiacal de l’écliptique qui se lève. En astrologie, il correspond au signe du zodiaque qui se lève à l’horizon au moment de la naissance pour un lieu donné.
Aphélie :
C’est le point le plus éloigné du soleil dans l’orbite d’une planète. (Voir Périhélie).
Ecliptique :
Pour un observateur terrestre, c’est l’ellipse que décrit le soleil dans sa course annuelle autour de la terre. Elle est inclinée de 23°27’ par rapport à l’équateur terrestre. Dans la réalité il s’agit de l’ellipse décrit par la Terre dans son mouvement autour du Soleil.

Equinoxe [Converti]

Equinoxe :
Epoque où, deux fois l’an, il arrive à l’axe de notre planète de se trouver perpendiculaire à la direction Soleil-Terre, de sorte que passe par les pôles le cercle de séparation entre le jour et la nuit qui ont ainsi partout même durée.
Sur la sphère céleste, l’équinoxe de printemps (ou point vernal) et l’équinoxe d’automne représentent les deux points opposés qui se trouvent au croisement de la ligne de l’écliptique avec l’équateur céleste.
Fuseaux horaires :
L’équateur terrestre est divisé en 24 bandes (24 méridiens) distantes chacune de 15° d’arc (15 x 24 = 360°) – (15° = 1 heure de temps terrestre – 1° = 4 mn de temps terrestre).
Greenwich :
C’est le méridien origine, le méridien zéro (situé dans une localité de la banlieue de Londres).
Heure locale :
C’est l’heure en vigueur dans le pays considéré.
Heure locale :
C’est l’heure légale ramenée à Greenwich, à laquelle on ajoute ou on retranche la longitude entre le lieu considéré et le méridien de Grreenwich.
Jour Sidéral :
C’est le temps que mettra la terre en tournant sur son axe pour qu’une étoile donnée (hormis le Soleil) se retrouve exactement à la même position par rapport au méridien. Il est égal à 23h 56’ 04’’.
Jour Solaire :
Correspond au temps nécessaire à la rotation de la terre sur elle-même pour que le soleil se retrouve à un même méridien. Il est plus long que le jour sidéral de 3’ 56’’ soit 24h. En effet, le mouvement de la terre autour du Soleil confère à ce dernier un déplacement apparent qui lui vaut un retard quotidien de 3’ 56’’.
Latitude :
Elle dépend de l’arc de cercle parallèle à l’équateur passant par le lieu considéré.
Longitude :
Elle résulte de l’intersection avec l’équateur du méridien du lieux considéré.
Nadir :
Désigne le minuit, c’est-à-dire le moment où le Soleil se trouve au plus bas, sous la Terre, directement à la verticale du lieu concerné.
Périhélie :
C’est le point le plus rapproché du soleil dans l’orbite d’une planète.
Solstice :
C’est l’époque à laquelle la Terre présente un pôle au Soleil. La nuit est alors la plus courte dans l’hémisphère correspond à ce pôle.
Au solstice d’été la Terre penche son pôle Nord vers le Soleil. L’hémisphère Nord reçoit à ce moment là, beaucoup de lumière. Le Soleil apparaît très haut dans le ciel et les jours sont plus long que les nuits.
Au solstice d’hiver la situation s’inverse et c’est à l’hémisphère Sud que profite l’inclinaison terrestre, le pôle Sud se présentant au Soleil. Pendant ce temps notre hémisphère Nord reçoit les pâles rayons d’un Soleil à rez de terre et nos nuits durent plus que les jours.
Sphère céleste :
C’est le représentation d’une sphère fictive, issue du prolongement à l’infini des coordonées terrestre et dont la Terre tient le centre. La terre étant ronde, le ciel au-dessus de nos têtes nous apparaît comme une coupole, voici la raison d’être de cette représentation.
Zénith :
Désigne le midi, c’est-à-dire le moment où le Soleil se trouve au-dessus du méridien du lieu concerné.
Zodiaque :
Ensemble des 12 constellations traversées par l’écliptique, et qui, de ce fait, constitueront à quelque moment de l’année la demeure du Soleil.